Mes courses a pied a travers la Suisse

Après cette belle experience avec Marion sur la Transalp j’ai eu cette envie de decouvrir encore et encore de nouvelles vallees, de nouveaux chemins. Alors basket au pieds je suis partis a durant mes quelques (mais peu nombreux) jours de conges a la decouverte d’Evolene, de Sanetsch, du Wildhorn, de Gsteig, Lauehenen, Oberwill im Siemental, du canton de Glarus, de cette Suisse que je n’ai pas l’impression de connaitre encore si bien. Voici quelques photos.

IMG_6513.JPG

IMG_6514.JPG

IMG_6428.JPG

IMG_6426.JPG

IMG_6518.JPG

IMG_6516.JPG

IMG_6517.JPG

IMG_6515.JPG

IMG_6532.JPG

« Sound of the void » au festival des Ecrans de l’aventure

Le film sur la descente du Gspaltenhorn a ete selectionne au festival des Ecrans de l’aventure de Dijon qui a lieu debut octobre. L’equipe de la guilde avec Corinne, Cleo, Jean m’a tres bien acceuilli lors de ce festival. J’ai rencontre des aventuriers passionne, des organisateurs devoue, j’ai decouvert une jolie petite ville.

IMG_6373.PNG

IMG_6512.JPG

IMG_6477.JPG

IMG_6489.JPG

Gore tex Transalp run

Il y a un an j’ai lance a Marion, ma cousine, l’idee de participer a la Transalp, une course de huit jours pour 292km et quelques 13 000mD+ entre l’allemagne et les Dolomites. Marion a accepte et nous voici le samedi 31 Septembre au depart de la 10eme transalpine run a Ruhpolding.
La premiere etape est tres roulante mais la pluie rend glissant le terrain, Marion experimente une technique de luge et moi je m’etale dans la boue. On finit troisieme de cette premiere etape au bout d’un interminable plat de 5 km avant l’arrivee. Ayant opte pour le « cosi dormitory transalp camp » nous nous retrouvons a dormir dans le hall des ecoles depuis deux nuits, la recuperation n’est pas aisee mais je me dis qu’avec la fatigue on dormira facilement. La deuxieme etape commence aussi par du plat puis un peu de vallonne puis du plat….. Ahhh marre du plat, vient ainsi au bout du 30eme kilometre la premiere ascension de 1000mD+, le vent et la neige se levent et a ce moment Marion me fait un numero, Elle passe le gros braquet et on double une craquee d’equipes! La descente est evidement glissante et comme a mon habitude je me mets une gamelle magnifique. On arrive 5eme. Le soir je me laisse tente par une biere sans alcool, bien mauvaise idee cela me fait un noeud a l’estomac qui me passera que deux jours plus tard. Le lendemain les organisateurs changent le parcours a cause de la neige, on a le droit a une boucle avec beaucoup de route de 30km d’ou nous finissons 2eme puis on rellie après 3 heures de bus Prattau et l’Italie…. Et sa bonne bouffe, sa bonne humeur et ses cafe! Le lendemain magnifique etape avec enfin des chemins technique une tempete de neige puis du beau temps! On finit 4eme et moi avec un orteil infecte.
Le 5eme jours c’est kilometre vertical, avec mon orteil douleureux, je me sens impuissant, n’osant pas passer la seconde, grace a une Marion de feu on finit 2eme. On profite bien du beau temps et du joli village de Sand. La 6eme etape se compose de 30 km de plat sur route a te tuer d’ennui puis une chouette ascension de la place des Couronnes et descente a St Vigil, charmant petit village des Dolomites. On limite les degats et arrivons a la 4eme position. Après un gros ras le bol de la pasta party on decide de se faire un petit resto entre cousins!
Le lendemain magnifique etapes de vraie Montagne jusqu’a Niederdorf, je prends un plaisir monstre a traverser ses tours de calcaire, a monter un peu plus en altitude et a enfin delaisser le bitume. On finit 5eme de cette etape ou j’arrive a me faire mal en attendant Marion a la descente… Bien joue Seb!
Derniere etape, dernier brouahah de depart et grand beau temps Italien. Depart a plat, comme d’hab puis ca monte enfin avec ce spectacle magnifique des Tres Cimes, superbe. On s’arrete prendre des photos puis je repars a mon allure dans la descente, je suis content pouvoir surmonter la douleur d’hier a grand coup d’anti inflamatoires. Marion aussi a quelques soucis musculaire et je l’admire de serrer les dents depuis plusieurs etapes. L’arrivee est passee, on cede notre troisieme place au general pour une poignees de minutes mais vu le peu d’importance que l’on accorde au classement on s’en remet vite. L’aventure fut belle, je suis ravi de l’avoir partage avec Marion, coequipiere modele, drole et tenace. Nous boys etions entraine qu’une fois ensemble mais rapidement l’equipe s’est mit en place et malgres les petits bobos de chacun a rejoins l’arrivee a Sexten heureuse. C’est aventure me conforte que la course a pied est un moyen extraordinaire de visiter une region, une idee a creuser pour le futur mais sans dossard pour ma part.
Cette aventure du team Mammut Clignet de Sainte Marie n’aurait pas ete possible sans Jeanne qui nous a inscrit au dernier moment, nous a sauver avec des matelas et vetements, mais aussi avec ses deux collegues de Mammut Allemagne qui se sont super bien occupe de nous. Un grand merci aussi a Nati pour m’avoir remonte le moral et prodigue des consultations medicales par telephone tout au long du voyage, mais aussi me soutenir dans ces projets un peu fous.
Puis evidement un enorme merci a Marion pour avoir m’avoir suivi dans ce projet pas evident mais beau.

IMG_6171.JPG

IMG_6167-0.JPG

IMG_6170.JPG

IMG_6174-0.JPG

IMG_6186.JPG

IMG_6172-1.JPG

IMG_6194.JPG

IMG_6209.JPG

IMG_6198.JPG

IMG_6208.JPG

IMG_6211.JPG

IMG_6222.PNG

Irontrail 141

Le jeudi 14 aout a Minuit me revoici au depart du Superbe itontrail 141, une aventure de 141km pour 6000m de denivele sup.
N’ayant pas de regime de travail particulier et n’ayant pas eu de vacances depuis mon sublime voyage en Inde avec ma Nati, j’essaye de tenir une Jolie cadence d’entrainement a travers les Montagnes au dessus de Glion.
Le debut de course se passe un peu comme prevu, je prends la tete des Le depart avec Florian qui me suis jusqu’au 20eme kil de Pontresina. Au milieu de la montee au Furcloz Solej Marco Gazzola nous rejoint, on baratine pas mal sur Le Nepal et voyages, je me sens une forme de folie. A la descente sur Sils je commence a avoir mal au ventre florian et Marco continuent et moi je ralenti pour faire un stop wc urgent puis je me perds et laisse bien 30min. Arrive a Maloja je passe vite au ravitaillement puis attaque les 1000m de montee, la neige fait son apparition et je sens que j’ai vu trop leger pour les habits, tant pis, j’arrive a Bivio et fait Le plein de saucisse seche et fromage. La traversee sur Savognin est interminable mais belle, l’orage gronde quand j’arrive a Savognin. Au ravitaillement je croise Damian qui me felicite pour mon debut de course et ma 4eme place, j’appele Nati et Le moral remonte. J’avale les 11km jusqu’a Tifencastel en 1h10, je suis epate de ma vitesse sur les descentes, mes quadris sont au top. Lors de la montee sur Lenzereheide c’est la grosse cata, mes talons commence a bruler, je ne peux plus courir en montee et meme en merchant les montees la douleur est presente. Nati est la pour m’accueillir au ravitaillement, avec Nati et le docteur de course on essaye de faire un strap sur les deux talons d’achille mais rien a faire je ne peux pas monte. Je decide un peu la mort dans l’ame de rendre mon dossard a 30km de l’arrivee.

IMG_6107.PNG

IMG_6110.PNG

IMG_6087.JPG

Un chouette week end! (Trail de la Pierre a Voir/ Eperon Tournier)

Le plan original du week end etant un peu modifie, je profite de mon conge de samedi pour m’aligner au Trail de la Pierre a Voie (38km/2400mD+). Des le depart je comprends que j’ai inverse le sens du parcour et ce qui etait dans ma tete une montee roulante et une descente technique vont s’inverse! Après une grosse gamelle et quelques crampes je fini en 4h20 a la sixieme place, a 20min du premier.
Le lendemain direction Chamonix et l’Aiguille du Midi. Après avoir passe la cohorte de japonais et d’indiens on arrive a11h au sommet de l’Aiguille. Grosse hesitation entre Le Frendo version direct ou une repetition au Tournier et ce fut a ce moment que la journee tourne au gag, je convaincs Adelin d’aller au Tournier: »adieu chien, chat et cochon, bonjour sortie exposee ».

20140611-233759-85079792.jpg

20140611-233803-85083456.jpg

20140612-074312-27792160.jpg

20140612-074321-27801332.jpg

20140612-074319-27799936.jpg

20140612-074322-27802477.jpg

20140612-074316-27796466.jpg

20140612-074318-27798740.jpg

20140612-074310-27790631.jpg

20140612-074308-27788955.jpg

20140612-074314-27794293.jpg

20140612-075148-28308044.jpg

20140616-081513-29713278.jpg

20140616-081514-29714509.jpg

20140616-081515-29715667.jpg

Face Nord du Col du Plan avec Caro et Christoph

Après pas loin de 2 mois de trail, demenagement et autre activites me tenant un peu trop loin des pentes enneigees, c’est le grand retours en haute montagne. Cette sortie possede aussi une saveur speciale car dix ans après l’avoir skie pour la premiere fois je retourne sur cette face avec Christophe que j’avais perdu de vue depuis 14 ans et Caroline que j’ai croise dans les couloirs du college du bas Chablais.
Le premier virage pleine face nord me rend la banane, la suite sera tout aussi chouette avec de bonnes conditions de neige et pas de purges.
Le couloir devient un peu moins sympas a skier puis le bas n’a pas encore degele et reste donc encore beton arme.
Encore une belle journee au paradis!! Un grand merci a Christophe et Caro.

20140604-083131-30691115.jpg

20140604-083131-30691445.jpg

20140604-083131-30691025.jpg

20140604-083132-30692550.jpg

20140604-083133-30693477.jpg

20140604-153634-56194345.jpg

20140604-153634-56194421.jpg

20140604-153634-56194494.jpg

20140604-153634-56194252.jpg

20140604-153634-56194573.jpg

Santis north face direct route « Natalie » 1000m 5.2 E3 1 rappel

This descent should have been part of a global project with several other low altitude descents. Due to the poor snow condition it was a project itself. I have started to think about Santis north face since last October. Andreas And Julia gave me an important help for snow conditions and history of this face, I have quickly realized my project was original.
Saturday 8, train from Morges at 5:28 am, arrival at top of Santis at 11am. I have choosed to take the cable car because I didn’t have time to climb the face. At the top I had to start for the ridge cause the cable car personnal didn’t allowed me to go down from the building. A nice and funny narrow couloir drove me to the big flat before the serious things. At the beginning the snow is good but I hit few rocks, once I had to do a little meter jump and after a little dry ski part. After that it’s just hapiness with long turn in powder until the mid part. Then the snow got hard. I had to do one 80m abseil for the vertical part, that’s was hard to find any good crack to put a piton there but I finally found some… or kind of! The last part is a couloir in hard snow and the final exposed diagonal.
This descent was just super cool. It was a great day in a great place! I should say a big big thanks to Andreas and Julia. A hugh thanks to my Nati for supporting and loving.

Cette descente devait s’inscrire dans un projet plus global mais les conditions de neige n’etant pas exceptionnelles je suis oblige d’oublier pour l’instant l’enchainement prevu.
La face nord du Santis j’ai commence a y penser des le mois d’octobre. Grace a de precieuses information d’Andreas sur les itineraires grimpes et skie sur la face je realise que mon projet est original. Samedi je decide donc de prendre le premier train de Morges a Schwagalp puis d’opter pour la solution telepherique car je n’ai pas assez de temps pour remonter la face. Arrive au sommet des installations, le personnel du Santis bahn ne veulent pas m’ouvrir la porte donnant directement en face nord « c’est pas dans Le protocol »! Je dois donc prendre Le tunnel pieton et arrive sur l’arete. Par un peti couloir je rejoins la combe nord puis Le debut des difficultes. La neige est bonne mais loin d’être abondante, je touche du cailloux, deux passages technique m’obligent a un petit saut et du dry ski. Je traverse et suite Le plat mediant pour passer a gauche (depuis la bas) du gros pilier central. La neige a bien durcit, l’itineraire est ludique. Puis je suis oblige de faire deux rappels (cordelettes et pitons rive gauche puis droite), cela me prends un peu de temps pour trouver deux failles sure. La suite de la descente est constitue d’un couloir et d’une rampe bien exposee. Une bien belle journee sur cette magnifique montagne. Un grand merci a Andreas et Julia pour les infos sur ce beau Santis. Un grand merci a ma Nati et son adorable famille pour l’accueil. Ich bin auch ein st galler !!

20140310-084203.jpg

20140310-084243.jpg

20140310-084329.jpg

20140310-084451.jpg

20140310-085022.jpg

20140310-085124.jpg

20140310-085218.jpg

20140310-085249.jpg