Ortstock face nord 5.2 500m, le retour!

img_8166

Les idées sont là, la neige pas, ou pas encore. Un projet me tenait à coeur avant de déménager avec mon amoureuse en Argovie. J’ai cru que ce week end il était possible de Le réaliser, mon infatigable compagnon de pente raide, Adelin est même descendu de Munich pour enfin skier cette montagne qui me fait face chaque matin et que j’appelle avec une certaine crainte « Le monstre ». Au petit matin nous arrivons au pied, le drame est poignant, nous sommes ici au mois de novembre et les dalles sont à peine recouverte de neige. Sacrebleu c’est cuit! Nous décidons de nous rabattre sur une face offrant plus de neige dont je suis sûr des conditions: la face Nord du Ortstock. Les remontées nous amènes vite à 1700m au dessus de verts pâturages. Le printemps Est déjà bien là.

DSC00421

On remonte rapidement la voie normale. Il faut chaud, Le soleil tape, on se croirait dans la Beas Kund.

DSC00428

DSC00437

Au col du Furgelle, changement de saison, Le vent se lève et nous rappele l’hiver.

DSC00440

Depuis le sommet la vue Est magnifique mais on prend encore plus conscience du manque de neige. Les couloirs sont secs, les faces grises, une grosses giboulées d’avril ferait un grands bien.


La neige à l’air un peu soufflée mais poudreuse. Dès le premier virage, je rescends une sensation désagréable: c’est du béton armé en dessous de la poudreuse finement croutée! Confiant d’un changement rapide de conditions on s’engage dans la séries de traversées.

DSC00532

La poudreuse n’est plus du tout croutée mais il n’y en a de moins en moins et les traversées raides sont en neige gelées. Aurait il plut à 2800m!? Après la dérniere petite rampe chargée en poudre sur neige béton la tension redescends un peu car la pente s’adoucit. Tentot neige poudreuse sur neige bétons, tentot simplement neige gelée, nous retenons un peu les courbes. Le clous de la descente etant une traversée pleine vitesse avec cannelures pour rejoindre le couloir terminal. Malgrès des conditions assez moyennes la descente est belles et nous sommes heureux d’être là. Après nos accidents respectifs, partager un moment sur les belles pentes de la région ce. Est que pur bonheur. Un grand merci à mon buddy Adelin et à mon cœur, Nati pour ce super week end 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s